L'avenir du patrimoine religieux dans Portneuf

Nos clochers, notre région

Les qualités du patrimoine religieux portneuvois sont indéniables. Comme dans bien des régions de la Vallée du Saint-Laurent, ce patrimoine témoigne de son histoire sociale et culturelle, tout en marquant dans l’espace les grands jalons du développement du territoire.

Quatre édifices sont reconnus comme étant d’intérêt patrimonial national : les églises de Grondines, Deschambault, Cap-Santé et Neuville font l’objet d’un statut particulier en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel du Québec. Les autres églises ont des qualités architecturales diverses, certaines étant très intéressantes et d’autres moins, mais elles ont toutes une valeur communautaire et identitaire, indépendamment de leur valeur patrimoniale.

Par conséquent, à l’heure des grandes réaménagements paroissiaux rendus nécessaires par les différents défis modernes qui modifient la dynamique du culte – diminution du nombre de pratiquants, difficultés financières de plusieurs fabriques, ressources pastorales décroissantes – des réflexions locales et régionales s’imposent pour assurer la pérennité de ce patrimoine. Il importe de trouver des solutions viables qui correspondent à des spécificités propres à chacune des communautés, tout en répondant à une planification intégrée : l’exercice nécessite une concertation des différents acteurs de milieu, dans le cadre d’une échelle territoriale élargie, allant au-delà des conceptions paroissiales.

Il nous faut oublier l'esprit de clocher pour acquérir l'esprit des clochers

Constat soulevé lors de l'activité de réflexion territoriale de mai 2012

La MRC de Portneuf: un territoire proactif matière de préservation du patrimoine religieux

La MRC de Portneuf est soucieuse de l’avenir du patrimoine religieux depuis plusieurs années. Dès les années 1990, le Comité multisectoriel du patrimoine religieux de Portneuf s’afférait à concerter le milieu sur cet enjeu, pour ensuite proposer une Politique conjointe de soutien à la sauvegarde des églises de Portneuf (2002), adoptée par la MRC de Portneuf, le Diocèse de Québec et le Ministère de la Culture et des Communications. Cette politique a notamment engendré une première évaluation patrimoniale des églises du territoire et la reconnaissance du patrimoine religieux au Schéma d’aménagement et de développement de la MRC.

La tenue de trois événements (2000, 2012 et 2013) a également permis de susciter une mobilisation au sujet du devenir des églises, en plus de dégager certains enjeux à l’échelle régionale.

Un outil pour accompagner le milieu

Afin d’accompagner les milieux souhaitant initier une démarche en ce sens, la MRC de Portneuf a élaboré un guide suggérant dix étapes facilitant l’élaboration d’un projet de changement de vocation d’une église. Ce guide permet aussi de démystifier certains éléments de droit canonique et propose quelques outils en matière de communications avec la population.

Ce guide est adapté du document La transformation de bâtiments religieux, outil d’accompagnement, produit par la MRC de Kamouraska et le diocèse de Sainte-Anne-dela-Pocatière en 2013.

Boîte à outils

Dans l'optique d'inspirer et d'outiller les divers intervenants qui gravitent autour de la question de l'avenir des lieux de culte et du patrimoine religieux, nous présentons ici une boîte à outil évolutive. Celle-ci comporte différents documents, liens et articles collectés au fil des ans et portant sur des thématiques générales et des exemples de démarches, de transformation et d'utilisation de lieux de culte réalisés dans d'autres territoires.  

À venir

Pour information et pour soumettre des suggestions relativement à l'avenir du patrimoine religieux portneuvois:

Éliane Trottier
Agente de développement culturel
418 285-3744 poste 128
eliane.trottier@mrc-portneuf.qc.ca

Stéphanie Poiré
Agente de développement régional
418 285-3744 poste 230
stephanie.poire@mrc-portneuf.qc.ca